Le Blog
Success Stories

Une conversation avec Sony sur les programmes ambassadeurs

Pour les influenceurs passionnés de photographie, obtenir un partenariat avec une entreprise telle que Sony est l'objectif rêvé. Nous avons eu la chance de pouvoir nous entretenir avec Morgan Crumpley, Senior Marketing Communications Specialist pour Sony Electronics au sujet du programme de marketing d'influence de Sony, également connu sous le nom d'Alpha Collective. Morgan supervise l’ensemble des communications marketing de la division Solutions d'imagerie numérique de Sony, notamment le contenu, le branding et les relations avec les influenceurs.

Q : Parlez-nous un peu de vous et de votre rôle ?

R : Je travaille pour Sony Electronics Amérique du Nord, et comme on aime le dire en interne, je suis à la fois responsable du branding et évangélisatrice pour notre département Imagerie numérique. Pour vous donner une meilleure idée, le département Imagerie comprend tous nos appareils photo grand public, notre gamme de cinéma et même nos téléphones portables. Dans les faits, je suis l'interlocutrice principale de beaucoup de nos relations, notamment de certains de nos ambassadeurs, et je gère les RP pour les personnes intéressées par ces produits. 

J'aide également à superviser et à gérer la présence sur les réseaux sociaux de notre département et je collabore avec d'autres membres de l'équipe pour gérer notre communauté. Plus précisément, je suis le point de contact de la plupart des influenceurs et des ambassadeurs de la marque. Le rapprochement de ces deux domaines, réseaux sociaux et influenceurs, a donné de très bons résultats pour notre équipe car Sony Electronics croit en cette idée de marketing communautaire.

Q : Sachant que vous êtes une entreprise d'appareils photo et que vous travaillez avec des influenceurs, vous représentez probablement le partenariat idéal pour beaucoup de ces influenceurs. Le programme Alpha Collective de Sony collabore-t-il principalement avec des photographes professionnels ?

R : C'est intéressant car quand j'ai commencé à travailler chez Sony, nous vivions les débuts d'Instagram, et ma première mission a été de lancer notre marque sur cette plateforme. C'est à partir de cette période qu'on a commencé à voir les réseaux sociaux autrement.

Au début, pour nous, l'influenceur type avait encore essentiellement un profil de photographe, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui, car ces dernières années notre définition de l'influenceur a évolué et englobe désormais un large éventail de profils de tous horizons avec des domaines d'intérêt différents.

Bien que les photographes et vidéastes restent absolument essentiels pour nous, nous travaillons maintenant en lien avec des personnes qui ne consacrent pas nécessairement leur vie à la photographie, mais qui ont besoin d'outils pour créer du contenu sur Youtube, TikTok, Twitch, Instagram. 

Q : Comment le programme a-t-il évolué au fil du temps ?

R : À mesure qu'Instagram prenait de l’ampleur, le marketing communautaire est devenu très important pour notre marque et probablement pour toutes les marques de notre secteur. C'est parfaitement logique. Nous sommes une entreprise d'appareils photo, et Instagram est un réseau social sur lequel on publie des photos. 

Nous avons donc décidé de lancer un nouveau programme de marketing d'influence appelé Alpha Imaging Collective. Nous avions constaté que les consommateurs prenaient les marques beaucoup plus au sérieux s'ils pouvaient compter sur une armée d'influenceurs stars qui évaluaient les produits qui les intéressaient.

Le timing était parfait car nous étions en pleine innovation en matière de technologie. Avec la naissance d'Instagram et l'évolution de notre technologie, nous avons pu développer cette communauté qui nous a permis d’être plus pertinents sur les réseaux sociaux. Nous sommes réputés pour le soutien que nous apportons à notre communauté, du moins je l'espère car c'est notre objectif et ce qui nous tient le plus à cœur.

Honnêtement, toutes les marques peuvent avoir de bons produits sur le marché aujourd'hui. En 2020, ce qu'on réussit à faire en matière de technologie est incroyable. Chez nous ou chez la concurrence, la technologie est excellente. On ne peut donc plus miser uniquement sur nos produits, il est important d'aller plus loin, de nouer des liens, de comprendre et d'interagir avec notre communauté.

Q : Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur la communauté Alpha. Depuis combien de temps existe-t-elle ? Faut-il postuler pour l'intégrer ? Comment fonctionne le programme ?

R : Le programme existe depuis environ quatre ans. Nous avons effectivement un processus de candidature pour postuler sur notre site éditorial, alphauniverse.com. Mais ce processus n'est pas le seul moyen d'intégrer la communauté.

Notre objectif, dans notre recherche de nouveaux membres Alpha Collective, est d'identifier des personnes qui sont déjà des utilisateurs convaincus de notre marque. Nous souhaitons créer un groupe solide et passionné par les produits Sony. Des personnes qui seront très enthousiastes dès que nous lancerons un nouveau produit, et qui nous aideront à communiquer. Des personnes qui, si nous lançons un événement, seront les premières à s'y inscrire. Nous ne choisissons pas les influenceurs en fonction de leur nombre d'abonnés.

Nous recherchons des personnes qui sont déjà engagées dans notre communauté ; qui sont absolument passionnées, qui souhaitent toujours en apprendre davantage, qui veulent transmettre ou juste s'impliquer. Notre projet est d'identifier ces personnes, de les rassembler et de les intégrer à notre famille Alpha Collective. 

Nous souhaitons les aider autant que possible en leur proposant d'être ambassadeur, avec tous les avantages qui vont avec ce statut. Notre objectif est que tout le monde soit gagnant.

Par exemple, Sony ne cherche pas nécessairement des ambassadeurs avec un grand nombre de followers. Cependant, je comprends que beaucoup de nos ambassadeurs ont des objectifs personnels, notamment celui de développer leur nombre d'abonnés. Mon objectif est donc de toujours comprendre comment nous pouvons les aider à se développer. Ainsi, quand nous voyons qu'ils sont de plus en plus suivis sur les réseaux, je sais qu'ils atteignent certains de leurs objectifs personnels ou professionnels, et je suis ravie de ce succès.

Q : Comment identifiez-vous les influenceurs potentiels ? 

R : Nous découvrons une grande partie des influenceurs par le biais du bouche à oreille ou du processus de candidature. Notre utilisation principale de Traackr intervient après cette première étape. Une fois que nous avons identifié un photographe, un vidéaste ou un créateur potentiel qui, selon nous, pourrait être un bon amabassadeur, nous utilisons Traackr pour sa fonction d'évaluation des influenceurs. Par exemple, nous vérifions que ses abonnés sont authentiques et nous passons en revue sa présence en ligne. 

Q : Suivez-vous l'activité de ce groupe ? Quels éléments vérifiez-vous régulièrement ?

R : L'une des principales raisons pour lesquelles nous utilisons Traackr est pour surveiller l'impact des publications liées à Sony, qu'elles soient postées par nos ambassadeurs, d'autres partenaires ou par des consommateurs authentiquement convaincus. Par exemple, quand nous venons de sortir un produit, je recherche les utilisateurs qui publient de bons avis. Je recherche aussi si le nombre de posts mentionnant notre marque a chuté ou augmenté d'un mois sur l'autre. Si je constate un changement, je peux alors essayer d'en identifier la cause. Il est toujours important de savoir qui parle de nous et qui interagit avec le contenu de nos produits. 

Q : Quel genre de conseils donneriez-vous à une personne d'un autre secteur qui souhaiterait créer un programme ambassadeurs ou un programme de marketing communautaire ? 

R : Si je devais donner des conseils à cette personne, je mettrais l'accent sur deux choses qui me semblent essentielles. Premièrement, sans vouloir abuser des mots « authentique » ou « véritable », je recommande fortement de rechercher des personnes préalablement convaincues par votre marque. 

Cela peut sembler évident pour certains, mais il est facile de céder aux chiffres. Par exemple, je préfère avoir un ambassadeur avec 20 000 abonnés mais absolument passionné par la marque, qu'un influenceur qui compte 200 000 abonnés mais qui fait tout pour obtenir un parrainage avec une marque d'appareils photo, quelle qu'elle soit. Pour moi, toute la valeur d'un partenariat réside dans la passion, dans la volonté et dans l'enthousiasme de l'influenceur pour la marque. Être authentiquement représenté en ligne est bien plus précieux que de payer quelqu'un pour dire qu'il aime votre marque, même s'il a 10 fois plus d'abonnés. 

Deuxièmement, dans le cas d'Alpha Collective, le but de ce programme est d'aider ces photographes et vidéastes à se développer. Donc, en partant de ce postulat, il faut accepter que certains influenceurs puissent sortir du programme. Et que c’est une bonne chose. Il faut comprendre qu'il est parfois normal de laisser partir un ambassadeur. Peut-être que sa vision a évolué. Peut-être que ses objectifs ont évolué. Peut-être que sa carrière évolue. Peut-être qu'il n'a tout simplement plus envie.

Ou peut-être a-t-il l'impression que le programme était une étape pour lui permettre de grandir et qu'il doit désormais passer à autre chose. Si tel est le cas, je suis fière et heureuse pour lui, et je suis ravie qu'il puisse satisfaire ses ambitions et mener les projets qui lui conviennent. Cela laisse la place à une autre personne que nous pouvons accueillir et aider à grandir à son tour. Rompre un partenariat ou changer de voie n'est pas toujours une mauvaise nouvelle !

Q : Combien d'influenceurs compte votre groupe Alpha Collective ?

R : À l'heure actuelle, environ 88. C'est en quelque sorte notre nombre idéal depuis environ deux ans - soit un peu moins de 100 personnes. Cela ne veut pas dire que ce groupe ne s’étoffera pas. Nous le laissons évoluer au fil des jours.

Q : Pouvez-vous citer quelques influenceurs qui ont été d'excellents partenaires pour vous ?

R : Erin Sullivan est une des photographes membres du collectif Alpha depuis quelques années. C’est l’une des femmes les plus inspirantes que j’aie eu le plaisir de rencontrer. C’est un véritable honneur de la compter parmi les membres de la famille Alpha. Son pseudo est @ErinOutdoors, et elle a lancé un mouvement de photographie d'intérieur en réponse à la situation sanitaire de 2020. Elle a également tenu une excellente conférence TED. C'est une personne qui m'inspire continuellement. 

Jose Silva est un photographe de concert et de rue très talentueux qui est l'un des tout premiers membres d'Alpha Collective. Je peux également citer Joshua Kissi, qui est excellent. C'est un photographe et réalisateur qui se consacre à la communauté des créateurs noirs. Il est capable de tout faire, et son travail est incroyable. Ce ne sont là que quelques exemples des nombreux créateurs extraordinaires avec lesquels nous travaillons. 

Vous aimez ce contenu et souhaitez en savoir plus sur la gestion d'un programme d'ambassadeur ? Consultez l'épisode de The Fast Traack avec Bailey DuMont d'Ancient Nutrition, ou lisez l'article de blog que nous avons écrit sur le sujet.  

Restez informé(e)

Accédez à nos nouvelles études de cas, à nos événements et à notre newsletter mensuelle du marketing d'influence.
En soumettant ce formulaire, vous acceptez le traitement de vos données personnelles par Traackr comme décrit dans la politique de confidentialité.

Partager avec vos proches

Prêt à commencer ?

Recevez chaque mois les dernières informations du marketing d’influence.
En soumettant ce formulaire, vous acceptez le traitement de vos données personnelles par Traackr comme décrit dans la politique de confidentialité.