A la une

Partenaires dans la vie et partageant la même passion pour les cocktails, l’équipe du Cocktail Connoisseur nous parle du marketing d’influence

2
 
Mai
 
2019

Deux professionnels de la publicité parcourant le monde à la recherche du parfait cocktail et d’amour. Il n’en fallait pas plus à Mel Harvey et Anthony Poncier pour tout naturellement combiner à la fois leur savoir-faire, connaissances et passion dans un projet à deux : un blog sur les cocktails.

Mais comment aborder le thème des cocktails alors déjà largement exploité sur la toile ? La réponse se trouve dans la question suivante : quelle est la raison pour laquelle les gens viennent et reviennent dans un bar ? La personne qui se trouve derrière le bar et qui vous offre les meilleurs rapports humains.

Lecocktailconnoisseur
est le blog si vous recherchez le parfait dosage entre boisson et bonne ambiance, tout en apprenant davantage sur les âmes vivantes des bars.

J’ai eu la chance de les rencontrer pour parler de leur activité et de la réalité derrière leurs posts. Voici une interview qui vous fera découvrir le monde du cocktail comme vous ne l’avez encore jamais vu. Buvez avec moi ces paroles d’experts !


1. Que signifie être un influenceur pour vous? Vous considérez-vous comme des personnes influentes en ligne?

Un influenceur par définition est une personne qui génère de l’influence auprès d’une audience conséquente et connectée. Notre activité aujourd’hui et l’image que nous projetons vont tout à fait dans ce sens. En effet, chaque jour des gens nous contactent pour nous demander des conseils ou recommandations de bar dans le monde entier, et nous participons régulièrement à de nombreux événements avec de grandes marques. Cette année nous faisions partie du jury de la finale France Bacardi Legacy. Il est certain que nous n’aurions pas pu être présents à ce type d’événement sans cette influence que nous générons et le réseau de bartenders que nous disposons aujourd’hui.

Cependant, nous n’utilisons pas le terme “influenceur” pour nous définir. Nous considérons que d’autres personnes sont plus aptes à être définies ainsi. Par exemple, pour des thématiques comme le voyage ces personnes (influenceurs) ont une vraie influence car elles sont capables d’avoir un impact sur la destination de vos prochaines vacances grâce à leurs communication et posts en ligne. Dans notre cas, nous pensons que les personnes qui nous suivent et nous contactent le font car elles ont confiance en notre expertise et nos goûts, et c’est pour cela que nous préférons plutôt utiliser le terme “prescripteurs” pour nous définir.  


2. Vous avez commencé ce projet avec la création d’un blog, cependant aujourd’hui vous êtes aussi présents sur d’autres plateformes tels que Youtube, Instagram… Quelle est votre stratégie derrière chaque plate-forme?

La raison première de notre blog est d’interviewer et donner la parole aux bartenders sur leurs métiers mais également leurs oeuvres. Lesquelles sont également disponibles sur Youtube comme première source pour le visionnage vidéo, sur Instagram nous concentrons nos efforts vers un format plus visuel pour ainsi mettre en avant les boissons et les lieux où nous allons. Enfin, nous utilisons d’autres plateformes comme Facebook et Twitter, mais celles-ci restent secondaires.

Cependant, en suivant les statistiques de chaque plate-forme on peut identifier différentes audiences suivant le média, notamment sur leurs âges et zones géographiques. Ceci est très intéressant pour adapter le message que nous essayons de véhiculer.

Or, si vous voulez être une personne à suivre sur les réseaux sociaux et être reconnu, il est important d’avoir une approche différente et surtout sa propre signature en ligne pour se différencier. C’est pour cela que nous avons décidé de développer notre propre ligne créative pour nos contenus. Et plus particulièrement sur Instagram où nous publions uniquement des photos de cocktails vue du dessus.

Sur Instagram, LeCocktailConnoisseur a su développer sa propre ligne créative
Sur Instagram, LeCocktailConnoisseur a su développer sa propre ligne créative


3. A vous entendre parcourir les meilleurs bars et événements, la vie d’influenceur semble plutôt idyllique. Mais quels sont les inconvénients à faire cette activité ?

Pour nous, il n’y pas de gros inconvénient à cette activité. Cependant, il est important de rappeler que ce n’est pas notre activité principale et nous sommes aussi des professionnels qui avons parfois de grosses charges de travail avec des deadlines. Il est sûr que parfois concilier nos deux activités tout en restant consistants peut être compliqué à gérer. Cela prend du temps d’organiser et coordonner les interviews, les voyages, et réaliser les montages photos et vidéos. Or, jusqu'à maintenant nous avons réussi à trouver notre équilibre tout en nous amusant. C’est le plus important.

C’est comme le yin et le yang, dans toute activité il y a une face plaisante mais aussi une face qui nécessite une sorte de contrepartie, ici c’est l’aspect temps avec nos emplois du temps chargés.

Le plus gros inconvénient est certainement pour notre entourage ! A chaque fois que nous nous réunissons nous avons du mal à mettre nos âmes de blogueurs de côté et nous ne pouvons nous empêcher de prendre des photos des cocktails de nos amis avant même qu’ils puissent les goûter. (rires) A la longue nous comprenons que cela puisse être ennuyant pour eux mais c’est plus fort que nous.

L'idée principale du blog de LeCocktailConnoisseur est d'interviewer les âmes des bars, les barmans

4. Comment abordez-vous les collaborations avec les marques ?

Nous ne démarchons pas les marques et ne travaillons exclusivement avec une seule marque. Tous les partenariats que nous menons avec les marques sont authentiques, c’est-à-dire que nous refusons catégoriquement une collaboration si des contraintes éditoriales nous sont imposées. Notre identité fait de nous ce que nous sommes et cela est catégorique. Soit la marque aime ce que nous faisons et nous laisse champ libre dans la création de contenu, soit elle nous quitte. Catégorique n’est-ce pas ? Mais nécessaire.

Si un jour une marque nous approche pour nous proposer un partenariat sur du long terme en nous disant :  “nous voulons développer ce partenariat car vous faites rayonner le bar” alors oui, nous restons ouverts à l’idée. Tant que nous avons la liberté de faire ce que nous aimons comme nous le souhaitons, nous réalisons le partenariat. Si l’on nous impose certaines choses, même s’il y a une contrepartie financière à la clé, nous considérons cela comme une contrainte. Il est alors inconcevable de le faire.  

Comme mentionné avant, nous recevons parfois des produits ou sommes invités à des événements dans des bars. Une fois encore, les marques sont transparentes avec nous et nous laissent champ libre sur ce que nous publions. Même si nous ne sommes pas “obligés” de faire référence à la marque, il est tout de même légitime de la remercier et de la mentionner en retour dans nos posts.

5. Quelles seraient vos recommandations aux marques avec lesquelles vous travaillez ou qui travaillent avec des influenceurs en général ?

Notre première recommandation serait de faire attention aux collaborations avec les agences RP traditionnelles qui ne comprennent pas que les influenceurs ont un ton, un savoir-faire et une manière de communiquer qui leur sont propres. Et c’est pour cela qu’ils ont une audience qui les suit. Encore aujourd’hui, beaucoup d’agences imposent des lignes directrices sur les contenus générés par les influenceurs. Et cela même si au préalable toutes les autres parties prenantes étaient d’accord sur la ligne éditoriale de l’influenceur, telles que les marques par exemple. Elles devraient jouer un rôle de conseil et non de frein.  

Enfin, il serait plus judicieux que les marques choisissent des influenceurs de plus petite taille, qui ont souvent une audience plus fidèle que celle d’un macro influenceur. Il serait notamment judicieux de se focaliser sur des experts dans un domaine et/ou un thème spécifique. En disant cela, nous excluons les influenceurs dits “lifestyle” qui est un terme très vague, qui aborde (ou inclut) tous les thèmes, mais seulement en surface.

Sur le long terme, ce genre de personne n’a pas de réelle influence car leur expertise est moins certaine. Les marques devraient se focaliser sur des influenceurs dont l’audience et la ligne éditoriale sont plus authentiques, en accord avec leur image et cible. Et c’est là où un outil comme Traackr joue un rôle essentiel dans l’identification, la validation et l’apport d’informations sur ces personnes qui seront les bonnes avec qui collaborer et qui ne seront pas forcément des supers stars aux millions de followers.

Cependant, l’aspect humain est aussi un facteur clé. Il faut s’assurer que chaque collaboration avec un influenceur soit une collaboration dite harmonieuse et cela des deux côtés. Il est fondamental qu’il y ait un respect mutuel de la part de la marque mais également de l’influenceur ! Il doit avoir un respect par rapport au produit ou à la marque. Sans ce cela, un influenceur ne devrait pas réaliser le partenariat car c’est un business pour les deux parties. En disant cela, nous conseillons aux marques à dire non à ces influenceurs irrespectueux, car le plus important est de créer et développer une vraie relation plutôt qu’un partenariat ponctuel payé. Sinon, l’impact et le résultat ne seront pas ceux escomptés.

6. Quelles sont les tendances et les boissons qui émergent dans les bars et dans le monde des cocktails ?

Les goûts et les modes changent et cela a un impact sur la consommation des boissons alcoolisées et les cartes de cocktails. En étudiant l'analyse faite par Traackr dans son récent State of Influence: Spirits, Beer & Wine, nous constatons qu’il est intéressant de la comparer avec celle mettant en avant les 12 cocktails les plus commandés dans le monde (étude réalisée dans 38 pays auprès de bars à cocktails). Si le classement est un peu différent, on trouve tout de même 9 cocktails identiques. Ceci démontre bien que les gens sont susceptibles de publier des posts sur les boissons qu’ils consomment le plus et notamment en interagissant avec le contenu des influenceurs qui les mentionnent comme le montre le graphique ci-dessous.

Cependant, nous pouvons remarquer un léger décalage pour les résultats liés à la Pina Colada par rapport aux autres cocktails. Ceci peut s'expliquer par la temporalité de ce type de boisson. En effet, ce cocktail symbolise plus les moments de vacances et de fête, ce qui rime avec partage sur les réseaux sociaux.

Part de voix des conversations de cocktails en 2018 obtenue sur Traackr
Part de voix des conversations de cocktails en 2018 obtenue sur Traackr

J’espère que vous avez apprécié les propos de ces deux amoureux des cocktails et des bars qui souhaitent partager leur passion sur les réseaux sociaux. Je vous invite donc à les suivre sur leur blog mais également sur leur compte Instagram.

Si vous désirez avoir plus d’informations sur les performances des conversations en ligne sur les spiritueux, la bière et le champagne, je vous invite vivement à télécharger notre dernier rapport State of Influence qui vous donnera toutes les tendances de ces boissons grâce aux analyses et données de Traackr.

Une fois encore n'hésitez pas à nous contacter pour nous donner votre opinion ou si avez des questions auxquelles nous serions heureux de répondre !

Share this with your colleagues

Plus d’articles

Recevez chaque mois les dernières informations du marketing d’influence.