Le marketing d’influence, plus qu’une autre pratique digitale [Infographie]

Nicolas Chabot
15/6/2015
Trending

Nous avons récemment travaillé avec Lewis PR afin d’élaborer un rapport sur le marketing d’influence qui met en évidence les approches actuelles, les opportunités et les défis des relations influenceurs. Lewis PR a mené cette étude avec plus de 100 professionnels B2B en Relations Publiques, Communications et Marketing de la région EMEA, et les résultats mettent en lumière des idées intéressantes.

1. Le marketing d’influence est plus qu’une tendance passagère

Si Lewis PR rapporte que 45% des sondés n’ont aucun programme de marketing d’influence en place, ils ont constaté que 55% des organisations en ont déjà, et que 15% supplémentaires des sondés sont prêts à investir (32% ayant l’intention de mettre de tels programmes en œuvre l’année prochaine). Au fur et a mesure que les programmes de marketing d’influence maturent et deviennent de plus en plus raffinés, émergent des “best practices” basées sur une gestion des relations sur le long terme et qui mettent l’accent sur la collaboration et sur des valeurs partagées par les influenceurs et les marques.

Comme le cite Matthew Claudel dans son excellent article sur Skyword, une étude récente de McKinsey a constaté que “le bouche à oreille génère deux fois plus de ventes que la publicité”. Nos conseils pour les 45% des répondants qui n’ont pas de programme de marketing d’influence en place est donc simple: en faire une priorité et démarrer dès maintenant !

2. Le marketing d’influence n’a pas de “domicile”

Le fait que la pratique du marketing d’influence ne dispose pas d’un “domicile” est encourageant avec 34% des sondés indiquant que les relations influenceurs sont détenues par une combinaison du marketing, de la communication et/ou des RP. Cela démontre que les relations influenceurs sont véritablement multi-fonctionnelles, touchant à la fois RP, marketing, médias sociaux, ventes; voire même dans certaines organisations, le produit, la marque, le développement, les RH, et même parfois utilisées comme une sorte de CRM.

Développer une pratique de marketing d’influence au sein d’une organisation est une décision stratégique importante qui peut influer sur la structure et les processus pour apporter une collaboration accrue entre les équipes et les différentes fonctions de l’entreprise. Nous constatons déjà chez Traackr que la plate-forme est utilisée comme un outil de collaboration entre les équipes en interne.

3. Le marketing d’influence n’est pas juste une autre pratique digitale – on touche à l’humain !

Le fait que 42% des programmes de relations influenceurs soient gérés localement est aussi intéressant et reflète la nature profonde de ces relations. Même les programmes à échelle mondiale dépendent considérablement des organisations locales pour l’exécution, car il est essentiel de développer des relations au niveau local et au sein des communautés.

Quelques mises en perspectives supplémentaires à travers cette infographie de Lewis PR:

Relations Influenceurs dans le B2B

L’un des principaux défis du marketing d’influence est de mesurer les programmes et de démontrer le retour sur investissement plus clairement afin de justifier une attention accrue et des investissements stratégiques. L'étude approfondie sur le marché B2C par Burst Media montrant que le marketing d’influence génère $6,85 en "valeur médiatique gagnée” pour chaque dollar dépensé en médias payants est un grand bond en avant; et chaque jour apporte son nouveau lot d’observations dans le même sens.

Certaines marques comme Philips et ASOS ouvrent la voie en ce sens, et devraient être une source d'inspiration pour ceux qui ne savent pas comment planifier, mettre en œuvre et mesurer les activités de marketing d’influence.

Cet article vous est proposé par Traackr,

la solution technologique derrière les programmes de marketing d’influence les plus avancés au monde. Si vous trouvez notre contenu intéressant, abonnez-vous pour recevoir nos publications.

Most Recent