Comment une Experte du Storytelling de Microsoft Met en Avant la Voix des Influenceurs pour Établir la Confiance

Tatiana Beale
5/5/2017
Guide Pratique

A l’heure du digital, il est presque impossible pour les marques d’être entendues par leur audience cible. Avec le flux constant et bruyant de contenus ainsi que les bloqueurs de publicités, les clients peuvent facilement déconnecter.  

Que pouvez-vous y faire en tant que marketeur ? Comment transformer ce défi en opportunité et enfin véritablement parler le même langage que vos clients ? Allez chercher les voix et sources crédibles d’information que votre audience écoute déjà.

Les influenceurs sont la source en laquelle vos clients ont le plus confiance : comment pouvez-vous en bénéficier ? Pour en savoir plus, j’ai contacté Aileen McGraw, Product Marketing Manager Microsoft HoloLens, afin d’échanger autour de la customer centricity et de l’influence. En tant que professionnelle, Aileen montre l’exemple et ouvre la voie sur la façon d’approcher les relations influenceurs.

TB : Pouvez-vous décrire votre rôle : que faites-vous chez Microsoft ?

AM : En tant que product marketing manager, je suis responsable du storytelling de Microsoft HoloLens, le premier ordinateur holographique autonome qui permet aux utilisateurs d’interagir avec du contenu digital et des hologrammes dans leur environnement réel. Mon objectif est de trouver des expériences surprenantes de réalité mixte et de les amplifier.

TB : Quels sont les plus grands défis que vous rencontrez dans votre travail ?

AM : J’adore et suis stimulée par le fait que l’HoloLens me surprenne tous les jours, tout comme Microsoft. J’adore raconter des histoires pour une industrie qui est encore en train de définir son vocabulaire. L’inconnu peut aussi prendre le dessus et il peut être difficile de garder les choses simples car les expériences que permet une technologie comme HoloLens sont juste incroyables. Je trouve génial d’être aux avant-postes de la réalité mixte, augmentée et virtuelle, même si celle-ci évolue constamment.

TB : Comment travailler avec des influenceurs vous aide à surmonter ces défis ?

AM: J’adore utiliser les données provenant des médias sociaux pour élaborer ma stratégie, ma façon d’écrire et mon storytelling. Mais je ne suis jamais un processus linéaire.

Les influenceurs peuvent bien sûr aider à surmonter ces défis. Non seulement ils savent ce dont une communauté ou une audience parle, mais également ce qui anime les conversations de ses leaders.

Pour HoloLens, les influenceurs m’aident à aller au-delà de sujets comme le codage. Je peux vraiment me plonger dans l’inconnu et comprendre ce qui intéresse une communauté ou audience. Ceci peut à la fois restreindre et élargir ma manière de partager autour d’une marque ou un produit, ou même la façon dont je partage mes propres pensées.

TB : Comment les marques peuvent-elles créer des relations authentiques, pertinentes et durables avec les influenceurs ?

AM: En construisant des relations influenceurs avec un objectif en tête : rendre l’enthousiasme contagieux et définir les attentes. Une des attentes devrait être la prise de risque et la liberté créative… car quand une marque et un influenceur grandissent ensemble, le pouvoir du produit peut se répandre comme une traînée de poudre. Tout cela grâce à la crédibilité engendrée.

Partagez en quoi la relation est importante pour votre marque et la leur. Quels aspects de votre marque et de cet influenceur vous inspirent ou vous challengent ? Vous avez tous deux quelque chose en jeu et à gagner de cette relation. Votre marque, votre histoire et votre relation doivent se développer à partir de votre marketing.

TB : Pourquoi est-ce important pour les marques de mettre en avant la voix des influenceurs ?

AM: Mettre en avant la voix de l’influenceur permet beaucoup de choses : rendre le message plus authentique, crédible, et davantage tourné vers la compassion et le respect, ce qui crée la confiance. Lorsque l’on donne aux influenceurs une liberté de création, on les respecte, eux et leur identité, ce qui est extrêmement puissant. Nous approchons la relation comme une nouvelle amitié et cela rend certaines choses évidentes. Les sentiments doivent être réciproques. On ne peut pas dire à l’influenceur : “ aime notre marque et parles-en de telle manière”. La passion doit être naturelle et évidente.

L’histoire de votre marque doit être captivante au point que les gens veulent y apporter leur propre touche. Ainsi, votre marketing ne sera pas simplement de la régurgitation. Même s’il ne s’agit que d’une personne, l’histoire aura un écho bien plus grand. Cela génère un type de confiance unique que la marque ne peut créer elle-même.

TB : Comment les marques peuvent-elles inspirer les gens à participer à l’histoire ?

Les petites entreprises sont réellement à part car c’est souvent leurs dirigeants qui gèrent leur présence sur les médias sociaux, comme Molly Moon Neitzel de Molly Moon’s Homemade Ice Cream à Seattle. Mais pour les marques plus grandes qui veulent obtenir le même type de confiance, il faut que ce soit des personnes réelles qui entrent en contact.

Le contenu généré par les utilisateurs (User-Generated Content - UGC) est une excellente manière de voir les avantages et les inconvénients de la création de contenu par la communauté. Je pense que les marques peuvent aussi créer quelque chose de fort en engageant la conversation avec un influenceur et en lui demandant : “Quelle histoire veux-tu raconter et comment pouvons nous t’aider à la raconter ?”

TB : Quelles nouvelles idées cherchez-vous à mettre en oeuvre dans le futur ?

AM : J’adore utiliser mes relations influenceurs pour m’aider à approcher mon travail dans son ensemble, que ce soit au niveau de l’état d’esprit, l’énergie ou la narration. C’est un énorme outil de recherche sociale pour le vocabulaire. Je veux continuer à faire cela.

J’aimerais aider les autres et moi-même à cesser de penser qu’il s’agit d’un processus automatisé. Vous pouvez fournir à n’importe qui une technologie très puissante, du suivi, des données et des outils, mais cela ne permettra pas d’automatiser les choses : vous devez rester humain.

TB : Comment les marketeurs mènent-ils la transformation digitale au sein de leur organisation ?

AM: La transformation digitale doit devenir un processus contagieux, à la fois en interne et en externe. Il est important d’inspirer et de passer à l’action vis-à-vis de ce flou entre le monde physique et digital. Même si l’intelligence artificielle et le machine learning peuvent faire peur ou inspirer, l’humain fera toujours partie de l’équation. Avec la transformation digitale, nous pouvons enregistrer, mémoriser, apprendre et réitérer. Nous pouvons construire de meilleures relations, plus solides, en utilisant la donnée pour davantage de personnalisation et déployer son travail à grande échelle. Cela signifie prendre des risques et se réjouir de la liberté qui naît de cette coopération.

Si je casse les silos, j’essaye toujours de placer mon produit et moi-même dans cette nouvelle fusion digitale. Et alors que vous êtes en train de créer, vous devez définir ce que vous ferez ensuite. C’est là le coeur de la transformation digitale.

Pour en apprendre plus sur Aileen McGraw, n’oubliez pas de vous connecter avec elle sur LinkedIn et Twitter.

C’est toujours un plaisir d’en apprendre plus sur la manière dont les professionnels du marketing abordent les relations influenceurs. J’espère que vous avez apprécié autant que moi cette conversation. Inscrivez-vous à notre blog pour ne pas manquer les prochains entretiens !

Cet article vous est proposé par Traackr,

la solution technologique derrière les programmes de marketing d’influence les plus avancés au monde. Si vous trouvez notre contenu intéressant, abonnez-vous pour recevoir nos publications.

Most Recent